Laurent Rigaud, dans sa boucherie, à Wambrechies.
Laurent Rigaud, dans sa boucherie, à Wambrechies. - M.Libert/20 Minutes

Gilles Durand

Le magasin est lumineux, la viande appétissante. Dans sa boucherie de Wambrechies, Laurent Rigaud essaie toujours d'être à la pointe. Son credo: la qualité de la viande. Son secret : une bonne gestion, c'est-à-dire investir sans trop s'endetter. Au début du mois, ces deux qualités lui ont permis de décrocher le prix Stars & Métiers, le désignant comme un des meilleurs artisans de France.

« Il faut former les jeunes »

Depuis 1989, ce nordiste ne cesse de faire fructifier ses affaires. «Pendant dix ans, j'ai été aussi éleveur par plaisir et chevillard, c'est-à-dire découpeur de carcasses», raconte-t-il. Aujourd'hui, il s'est recentré sur ses deux magasins (l'autre se trouve à Leers). «Eleveur et boucher sont deux métiers à part entière. D'ailleurs, je trouve dangereux de favoriser la vente directe chez les éleveurs. Cela risque de tuer la boucherie artisanale», dénonce-t-il. Laurent Rigaud croit en l'avenir de cette filière. «Dans la région, on dénombre 400 offres de bouchers non pourvues. Il faut former les jeunes. En 23 ans de métier, j'ai formé 119 apprentis». Sans oublier ses deux filles qui ont décidé de l'épauler. La succession est assurée.