Le camp Hollande institue un «observatoire des déplacements» de Sarkozy

Mis à jour le 16.12.11 à 21h06

L'équipe de campagne de François Hollande a annoncé vendredi soir la création en son sein d'un «observatoire des déplacements du Président» Sarkozy afin de «contrôler que le président, dans la période précédant l'annonce éventuelle de sa candidature à la présidentielle respecte la réglementation en vigueur.

Dans un communiqué, Daniel Vaillant, mandataire de la campagne de François Hollande, et Pascal Terrasse, président de la commission de contrôle financier du PS, expliquent que "soucieux de l'équité démocratique entre tous les candidats à l'élection présidentielle, cet observatoire aura pour mission essentielle de contrôler que le président, dans la période précédant l'annonce éventuelle de sa candidature à la prochaine élection, s'en tienne au respect rigoureux de la réglementation en vigueur concernant les comptes de campagne".

Le PS brandit l'avis de la CNCCFP

«Toute infraction à ces principes, et notamment l'exposition éventuelle d'éléments d'un programme du futur candidat, préviennent-ils, fera l'objet d'une saisine de la Commission nationale des comptes de campagne (CNCC) afin qu'elle puisse vérifier que les dépenses réalisées avant la déclaration officielle ou l'investiture et supportées par la collectivité publique (l'Etat, au cas particulier) ont bien été réintégrées dans les comptes de campagne déposés par le candidat à l'issue de la campagne.»

Pour justifier leur démarche, ils mettent en avant l'avis mercredi de la CNCCFP qu'ils avaient saisie. La commission avait estimé qu'une partie du coût des déplacements du chef de l'Etat pourrait être intégrée à son compte de campagne s'il était «amené à exposer les éléments d'un programme de futur candidat» avant sa déclaration de candidature.

«Si au cours de ces manifestations auxquelles il participe dans la période précédant l'annonce éventuelle de sa candidature à la prochaine élection», le chef de l'Etat «est amené à exposer les éléments d'un programme de futur candidat, le coût de l'organisation de ces manifestations devrait être réintégré ultérieurement au compte de campagne, en tout ou partie», avait écrit François Logerot, président de la commission, dans sa réponse aux représentants de François Hollande.

Importé par 20minutes.fr
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr