Le jeune ours attend de se faire un nom

Mis à jour le 11.01.13 à 06h32

La semaine prochaine, il sera baptisé. En attendant de pouvoir l'appeler par son nom, au printemps lorsqu'il sortira de sa tanière, un jeune plantigrade des Pyrénées fait les beaux jours de la toile. L'association Pays de l'Ours a mis en ligne mercredi une vidéo prise à Melles en novembre. «Nous savons qu'en 2011, deux femelles sont nées ainsi qu'un individu dont le sexe est indéterminé. D'ici peu, les résultats des analyses du matériel génétique, notamment des poils, pourraient nous l'indiquer», souligne Alain Reynes, son directeur. L'identité du père est connue : il s'agit de Pyros, géniteur de 17 des 24 oursons nés depuis 1997 dans le massif. Mais il pourrait perdre son rôle de patriarche «puisque depuis 2011 trois autres mâles sont présents dans les Pyrénées centrales», relève le militant pour qui les naissances restent «insuffisantes pour une population viable». Il espère que la mise en demeure de la France fin novembre par la Commission européenne se traduira par un nouveau plan de restauration. ■

le 10 Juillet à 7h56
le 10 Juillet à 7h54
le 9 Juillet à 7h36
le 9 Juillet à 7h25
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr