Renvoi en correctionnelle du «clan Hamidovic»

Mis à jour le 15.12.12 à 20h29

Vingt-deux personnes ont été renvoyées en correctionnelle dans le cadre de l'enquête sur le "clan Hamidovic", un réseau qui violentait et forçait des mineurs à voler principalement dans le métro parisien, rapporte samedi Le Parisien-Aujourd'hui en France.
Outre deux hommes soupçonnés de fournir de faux papiers, les autres suspects sont accusés d'être impliqués dans un "réseau criminel organisé" et seront jugés pour "association de malfaiteurs, traite d'êtres humains et vols en réunion", précise le quotidien.
Selon Le Parisien, les juges d'instruction parisiens Hervé Robert et Patrick Gachon ont rendu leur ordonnance de renvoi le 30 novembre dernier.

Le réseau Hamidovic, du nom du chef du groupe, a été démantelé en décembre 2010. Les mineurs, essentiellement de jeunes adolescentes originaires de Bosnie-Herzégovine, recrutées ou vendues après une formation au vol, avaient des objectifs chiffrés d'au moins 300 euros dérobés par jour, avec châtiment à la clé en cas d'échec, avait indiqué à l'époque l'ancien procureur de Paris, Jean-Claude Marin. Selon les dépositions, les jeunes filles, âgées de 12 à 16 ans, devaient dépouiller les passagers du métro parisien, avec une prédilection pour les touristes asiatiques souvent porteurs d'espèces. Le chef présumé du groupe, Fehim Hamidovic, un Bosniaque de 60 ans, aurait dirigé le gang avec ses deux fils de 27 et 33 ans. Il a été interpellé en novembre 2010 en Italie et incarcéré en France en début 2011. Jean-Claude Marin avait estimé en 2010 à quatre millions d'euros par an le chiffre d'affaires de ce réseau qui opérait depuis au moins deux ans en France mais avait des ramifications en Europe.

Reuters
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr