VIDEO. Affaire Maëlys: Les premières auditions du suspect annulées

ENQUETE Elles n'avaient pas été filmées par les enquêteurs, comme l'exige le code de procédure pénal en matière criminelle...

C.G.

— 

Grenoble, le 2 novembre 2015
Illustration du Palais de justice / cour d'assises de Grenoble

Grenoble, le 2 novembre 2015 Illustration du Palais de justice / cour d'assises de Grenoble —

Nouveau rebondissement dans l’affaire Maëlys. La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Grenoble, vient de rendre son arrêt : les quatre premières auditions du principal suspect, réalisées les 31 août et 1er septembre, ont été annulées. Pas de réelle surprise en somme. La chambre n’a fait que suivre les réquisitions du parquet, comme elle l’indique dans un communiqué.

>> A lire aussi : Affaire Maëlys: L'émouvante vidéo de sa maman, trois mois après sa disparition

Des auditions non filmées

Alain Jakubowicz, l’avocat de Nordahl Lelandais, avait formulé une requête en nullité, faisant remarquer que ces auditions n’avaient pas été filmées par les enquêteurs, comme l’exige pourtant le code de procédure pénal en matière criminelle. Une « erreur » que la cour a également relevée.

Par effet de domino, une partie de l’interrogatoire de la première comparution du suspect, le 3 septembre, devant les juges d’instruction, a également été annulée. Les magistrats lui avaient posé plusieurs questions, dont trois faisant directement référence à ces procès-verbaux non enregistrés.

Une preuve irréfutable ?

Cela ne signifie pas pour autant qu’aucune charge ne sera retenue contre l’ancien militaire. Ce dernier, âgé de 34 ans, est à nouveau interrogé par les juges d'intruction depuis ce jeudi matin. Il devrait être confronté à de nouveaux éléments troublants. Les enquêteurs, qui avaient exploité des images de caméras de vidéoprotection, avaient aperçu une forme blanche sur le siège passager de la voiture du principal suspect. Ce qui constituait pour eux, « la preuve irréfutable de l’enlèvement de l’enfant ».

Le procureur de la République à Grenoble, Jean-Yves Coquillat, tiendra une conférence de presse à l’issue de cette audition.