Opération antiterroriste en France et en Suisse: Un ancien militaire parmi les interpellés

TERRORISME Neuf personnes sont toujours en garde à vue en France et en Suisse. Une dixième, interpellée mardi matin, a été hospitalisée en raison de troubles psychiatriques…

C.Po.

— 

Photo d'illustration du Raid, en septembre à Bièvres (Essonne).

Photo d'illustration du Raid, en septembre à Bièvres (Essonne). — Jacques Witt / Sipa

Trois jours après le vaste coup de filet antiterroriste en France et en Suisse, le profil des gardés à vue se précise. Le doyen des interpellés, âgé de 65 ans et interpellé à Menton, dans les Alpes-Maritimes, est un ancien militaire, a-t-on appris de source proche de l’enquête, confirmant une information du Parisien. Le quotidien précise que l’homme est un sous-officier de l’armée de terre à la retraite.

>> A lire aussi : L'inquiétant profil du Suisse interpellé en France

Une garde à vue levée à des fins médicales

Neuf personnes ont été interpellées mardi matin en France et une en Suisse. Tous étaient membres actifs d’un groupe sur la messagerie cryptée Telegram dans laquelle des projets d’actions violentes étaient évoqués. Aucun projet précis n’était néanmoins défini. « Au cours de leurs échanges, ils ont échangé sur différentes cibles potentielles et différents modes opératoires mais on ne peut pas, à ce stade, parler de projet aux contours défini », précise une source proche de l’enquête.

Par ailleurs, selon nos informations, l’une des gardes à vue a été levée pour des raisons médicales. L’individu, présentant des troubles psychiatriques, a été hospitalisé d’office.

Un Suisse au cœur de l’enquête

Les investigations, menées dans le cadre d’une information judiciaire ouverte en juillet pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle » et « provocation directe à la commission d’un acte de terrorisme », ont mis en lumière l’inquiétant profil d’un Suisse de 27 ans, imam autoproclamé, arrêté en France. L’homme, particulièrement actif sur les réseaux sociaux, est soupçonné d’être le pivot de ce groupe. Les enquêteurs sont convaincus qu’il était le créateur et l’animateur de cette boucle sur Telegram ainsi que plusieurs autres du même acabit.