Des maillots aux noms de terroristes. Un homme de 34 ans a été condamné à six mois de prison ferme, ce mardi, par le tribunal correctionnel de Caen ( Calvados) pour avoir fait floquer un maillot au nom de Ben Laden », rapportent nos confrères du Parisien.

>> A lire aussi : Toulouse: Il crie «Vive Merah» sur une place du centre-ville

Ce père de famille, qui a été jugé pour apologie du terrorisme, a également été privé de ses droits civiques et civils pendant cinq ans.

« C’est de la provocation, rien de plus »

En juin dernier, Chakib Limane avait été interpellé par la police après l’alerte d’un agent de sécurité d’un magasin spécialisé dans la personnalisation de maillots de sports. L’agent s’était dit préoccupé par le comportement de cet homme, porteur d’un bracelet électronique, venu floquer un maillot du nom de Ben Laden

Lors de son audition, le joggeur avait expliqué qu’il portait ce maillot uniquement pour courir autour du stade de l’université : « C’est de la provocation, rien de plu.s » « C’est surtout inadmissible et choquant », avait sèchement répondu le magistrat.

>> A lire aussi : Twitter a supprimé 377.000 comptes faisant l’apologie du terrorisme

Six autres maillots personnalisés avec les noms d'« Ali le chimique »

Et sa passion pour les maillots floqués va plus loin. Les policiers ont retrouvés chez le prévenu six autres maillots personnalisés avec les noms d'« Ali le chimique », bras droit de Saddam Hussein, d’« Abou Hamza », un imam radical fervent militant du djihad, ou de « mollah Omar », le célèbre ancien chef des talibans en Afghanistan. 

L’avocat de Chakib Limane défend la thèse d’un jeune homme provocateur : « Il faut distinguer la provocation et l’immaturité de l’apologie du terrorisme. Il n’a fait que porter un maillot », plaide Gabriel Sibout. Mais pour le procureur, l’homme, qui avait également des photos du chef d’Al-Qaïda et une vidéo djihadiste sur son ordinateur, est « motivé et violent ».