Terrorisme: Trois mineurs condamnés à de la prison ferme pour avoir échangé avec un djihadiste sur Telegram

JUSTICE Ils ont été condamnés à des peines de six à dix-huit mois de prison ferme…

D. D.

— 

L'application de messagerie Telegram, très prisée des djihadistes car cryptée (image d’illustration).

L'application de messagerie Telegram, très prisée des djihadistes car cryptée (image d’illustration). — CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Il était l’un des principaux recruteurs de Daesh en France. Rachid Kassim, qui serait depuis mort en Irak, touché par une frappe d’un drone de la coalition, était friand de la messagerie cryptée  Telegram.

>> A lire aussi : Telegram, la dernière application mobile privilégiée par Daesh pour communiquer

Il est entré en contact avec trois mineurs français, âgés de 14 et 15 ans, qui viennent d’être condamnés par le tribunal pour enfants de Paris, a appris Europe 1 ce lundi. Les trois adolescents « évoquaient de plus en plus clairement leur intention de passer à l’acte » expliquent nos confrères.

Ils ont déjà passé un an en détention provisoire

Surnommés les « bébés Kassim », ils ont été interpellés deux mois après l’assassinat du père Hamel à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), le 26 juillet 2016, perpétré par deux jeunes qui avaient eux aussi été en lien avec Rachid Kassim.

Les trois jeunes, à peine sortis du collège, ont passé un an en détention provisoire. Le tribunal a décidé le 30 octobre de condamner le meneur à un an et demi de prison ferme et les deux autres à six mois de prison ferme.