Accident de TGV en Alsace: La SNCF et sa filiale Systra reconnues responsables deux ans après

TRANSPORTS Après le déraillement d’une rame d’essais sur la ligne à grande vitesse reliant Paris à Strasbourg qui a tué onze personnes en 2015, les conclusions de l’enquête judiciaire sont connues…

B.P.

— 

Le 15 novembre 2015, le déraillement d'une rame d'essais a fait 11 morts et 42 blessés en Alsace. Illustration

Le 15 novembre 2015, le déraillement d'une rame d'essais a fait 11 morts et 42 blessés en Alsace. Illustration — FREDERICK FLORIN AFP

Les conclusions du complément d'expertise de l’enquête judiciaire ont été dévoilées dimanche. D’après France 3 Alsace, le Parquet a reconnu la responsabilité de la SNCF et sa filiale Systra, près de deux ans après le déraillement d’une rame d’essai sur la ligne à grande vitesse reliant Paris à Strasbourg. Onze personnes ont été tuées à Eckwersheim fin 2015.

>> A lire aussi : Accident de TGV en Alsace: Un an après, la famille de Fanny se demande encore «ce qui a causé sa mort»

Manque de formation et de communication

Parmi les points relevés dans ce rapport, la chaîne liste le manque de formation et l’inexpérience des personnels de Systra, en charge de ces essais, ou le manque de coordination avec la SNCF. Un défaut d’information qui serait à l’origine de tests à 10 % de plus que la vitesse de conception de la ligne, au lieu de celle de commercialisation.

Au mois de mai, le rapport final du Bureau d’enquêtes sur les accidents de transport terrestre avait évoqué une succession d’erreurs d’appréciation, avant un freinage tardif. Avant la mise en service de ce nouveau tronçon de la ligne à grande vitesse Paris-Strasbourg, cet accident avait également fait 42 blessés le 14 novembre 2015.