Un homme se fait secourir après avoir plongé dans les chutes du Niagara, le 21 mai 2012.
Un homme se fait secourir après avoir plongé dans les chutes du Niagara, le 21 mai 2012. - Harry Rossetani/AP/SIPA

Claire Béziau

Sa tentative de suicide est tombée à l’eau. Un homme d’une quarantaine d’années non identifié a survécu après un plongeon de près de 55 mètres dans les chutes du Niagara lundi matin, rapporte le site du Daily Mail ce mardi.

Sous les yeux éberlués de centaines de touristes, vers 10h20 du matin, il a enjambé la balustrade au-dessus des chutes Horseshoe, côté canadien, avant de plonger «délibérément» dans la rivière Niagara, selon les témoins.

Il a refait surface près d’une plateforme d’observation

Chris Gallagher, sergent de police de Niagara Parks est le premier à avoir atteint le rescapé. Il a raconté que l’homme avait refait surface près d’une plateforme d’observation.

Dan Orescanin, chef de section des pompiers de Niagara Falls (Ontario) a déclaré que le désespéré avait regagné la rive à pied. «Il a dû être emporté dans un tourbillon, a dérivé et a pu sortir de l’eau tout seul.» Et, dans son malheur, l’homme est particulièrement verni. «S’il était tombé dans le courant principal, il aurait été emporté dans la rivière en contrebas», estime le pompier.

Deux autres rescapés

Il a été secouru au moyen d’un câble aérien attaché à l’échelle d’un camion de pompiers. Des images impressionnantes ont montré la victime et son sauveteur se balancer au-dessus des chutes. Un hélicoptère l’a ensuite emmené à l’hôpital d’Hamilton (Ontario). Il est blessé légèrement à la tête et sérieusement à la poitrine (des côtes cassées et un poumon sévèrement touché), mais sa vie n’est pas en danger.

Avant lui, deux autres personnes avaient survécu à un tel saut: le 20 octobre 2003, Kirk Jones, du Michigan, était devenu le premier rescapé des chutes du Niagara, s’en tirant avec des ecchymoses, des éraflures et des côtes meurtries.

Plus récemment, le 11 mars 2009, un Canadien de trente ans avait été bon pour quelques contusions à la tête et une sévère hypothermie.