Trois mètres de haut, douze doigts et du poil aux pattes, mais tressés s’il vous plaît. C’est la description que fait Meng Zhaoghuo, un paysan chinois, de l’extraterrestre qui a insisté pour avoir des rapports sexuels avec lui. Le reste de son récit, publié par China Daily, est tout aussi détaillé.

Quarante minutes d’amour en lévitation

L’affaire remonte à 1994. Meng Zhaoghuo est tout à son ouvrage lorsqu’un éclair métallique illumine le flanc de la montagne voisine. Craignant un accident d’hélicoptère, le paysan se précipite pour porter secours. La suite est plus confuse. Meng Zhaoghuo raconte avoir perdu connaissance et être revenu à lui, prostré et terrifié par les objets en fer.

Ce n’est que le soir venu que l’alien coquine a rendu visite à son paysan. Avec à la clé une étreinte inoubliable à plus d’un titre: quarante minutes d’amour.  En lévitation, qui plus est. Et l’histoire ne s’arrête pas là. Meng Zhaoghuo assure que d’autres extra-terrestres lui ont rendu visite ensuite.

Sexe et conscience écolo

Ceux-là n’en voulaient pas à son corps, mais ont cherché à éveiller sa conscience écolo. «Ils m’ont montré un morceau de cristal à travers lequel j’ai vu les forêts, les icebergs et les carburants fossiles de la Terre. Ils m’ont parlé de la situation actuelle des ressources de la Terre et m’ont dit qu’il était important de protéger l’environnement», raconte le paysan.

Et parce que les aliens savent trouver les arguments qui marchent, ils ont fait une promesse à Meng Zhaoghuo. «Ils m’ont dit que d’ici soixante ans naîtrait un extraterrestre qui aurait les gènes d’un paysan terrien et que je pourrais le ou la rencontrer», raconte le bonhomme. Le récit, célèbre en Chine, a été authentifié, son auteur ayant passé avec succès le test du détecteur de mensonges. C’est en tout cas ce qu’affirme l’Association sino-internationale d’ufologie.

Mots-clés :