Tanja Munzig: Paul le poulpe est un animal «très curieux de nature»

INTERVIEW La porte-parole de l'aquarium d'Oberhausen explique d'où vient l'idée de lui demander de deviner les scores des matchs de football de l'équipe allemande...

Propos recueillis par Oriane Raffin

— 

Paul le poulpe médium a annoncé le 6 juillet 2010 dans son aquarium de Oberhausen la victoire de l'Espagne face à l'Allemagne en demi-finale de la Coupe du monde.

Paul le poulpe médium a annoncé le 6 juillet 2010 dans son aquarium de Oberhausen la victoire de l'Espagne face à l'Allemagne en demi-finale de la Coupe du monde. — REUTERS/Wolfgang Rattay

Depuis le début de la Coupe du monde, Paul le poulpe a toujours prédit avec exactitude les victoires et les défaites de l'équipe de football allemande. Tanja Munzig, porte parole de l'aquarium, revient sur cet animal et ses capacités divinatoires...

Comment avez-vous eu cette idée de demander à Paul le poulpe de faire des pronostics?
C’est un animal qui est très curieux de nature: il fouille sous les pierres, c’est un jeu pour lui. Nous avons fait les premiers pronostics lors de l’Euro 2008, et nous avons constaté que Paul s’amusait beaucoup. C’est un animal intelligent, qui a neuf cerveaux, et ici, c’est un petit peu notre spécialiste de football. Il ne fait des pronostics que pour ce sport.

Comment avez-vous pris les dernières prévisions de Paul, qui voit une défaite de l’Allemagne face à l’Espagne?
On a tous été un peu effrayés! Ce n’est pas tellement positif pour nous! Mais nous avons encore un peu d’espoir, car en 2008, Paul s’était trompé pour la finale de l’Euro, opposant déjà l’Espagne à l’Allemagne... donc il a peut-être inversé les deux résultats. On se demandait si on allait lui donner une télévision pour le match, mais avec ces résultats, on hésite vraiment...

Après la Coupe du monde, que va-t-il faire?
On ne sait pas encore! On a eu plusieurs propositions, on réfléchit. Ce qui est sûr, c’est que désormais nos visiteurs connaissent Paul et viennent le voir.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.