Sarthe: Un chaton perdu prend le train tout seul et retrouve sa maîtresse grâce à Twitter

MIAOU Noisette a suivi un contrôleur et s’est baladée en train entre Voivres et Le Mans, dans la Sarthe, avant de retrouver sa propriétaire…

20 Minutes avec agence

— 

Un chat près des rails d'un chemin de fer (illustration).

Un chat près des rails d'un chemin de fer (illustration). — Image libre de droits

Des passagers d’un train SNCF à Voivres-lès-Le-Mans (Sarthe) ont alerté mercredi 10 janvier au matin un contrôleur de la présence d’un chat sur les voies. L’homme attrape le félin et le dépose dans un bosquet.

>> A lire aussi : Le chat Calinou retrouve sa famille, neuf ans après sa disparition

Mais l’animal est peu obéissant : « Je suis reparti vers mon train parce que j’avais le départ à donner et le chat m’a suivi. Il commençait à aller sous les voitures », raconte le contrôleur à France Bleu Maine. « Donc je l’ai pris avec moi et je lui ai dit : ''Petit tu montes, on trouvera une solution quand on sera au Mans. Il s’est assis tranquillement sur un siège, il me regardait, miaulait un peu mais vraiment pas apeuré. »

Perdu mais chouchouté

Arrivé au Mans, l’employé confie l’animal à ses collègues de la SNCF et décide alors de publier une annonce sur Twitter pour tenter de retrouver le ou la propriétaire de la bête.

 

Un internaute fait alors le rapprochement avec un avis de recherche vu deux jours auparavant, et transmet les coordonnées de la propriétaire à la SNCF. « J’ai pu l’appeler et la mettre en relation avec les gens de la gare », raconte le contrôleur. « Et elle est venue chercher Noisette dans la journée. »

>> A lire aussi : Un couple retrouve son chien à 600 km de son domicile cinq ans après l'avoir perdu

En attendant son arrivée, inutile de dire que la petite chatte a été traitée comme une princesse : gilet orange pour faire la sieste au chaud et petit croissant pour le goûter. Son sauveur a ensuite annoncé la bonne nouvelle sur le réseau social et remercié les internautes : « Merci la communauté Twitter, c’est grâce à vous aussi ! »