VIDEO. Espagne: Lassé d'attendre, un passager de Ryanair s'installe sur l'aile de l'avion

SURREALISTE Son comportement a déplu au commandant de bord qui a averti les forces de l’ordre…

N.M

— 

La compagnie aérienne avait plus de trente minutes de retard sur le débarquement.

La compagnie aérienne avait plus de trente minutes de retard sur le débarquement. — Kalousek Rostislav/AP/SIPA

La patience est une vertu… que tout le monde ne possède pas. La scène surréaliste a amusé bon nombre de personnes et comptabilise déjà plus de 420.000 vues en un jour…

Trop c’est trop

Un passager d’un vol de la compagnie Ryanair reliant Londres à Malaga, dans le sud de l’ Espagne, visiblement lassé d’attendre le débarquement à l’arrivée, s’est installé sur l’aile de l’avion, a-t-on appris ce mercredi auprès de la compagnie et d’un témoin.

« Cela faisait environ une demi-heure que nous attendions pour sortir de l’avion, ce monsieur s’est dirigé tranquillement vers la sortie de secours, il a tiré sur le mécanisme d’ouverture, a regardé dehors, puis il est revenu chercher son sac à dos et il est sorti sur l’aile », a raconté Fernando del Valle, un passager.

Des spectateurs hilares

Sur les images postées sur son compte Facebook​, on observe un homme qui marche sur l’aile et y pose son sac à dos avant de s’installer à côté. On peut aussi y entendre les rires des spectateurs de la scène, hilares.

« Le commandant de bord était sidéré (…) il a demandé qui était sorti sur l’aile », a raconté ce vacancier espagnol, qui rentrait lundi soir de Londres à bord du vol FR8164, parti avec une heure de retard et arrivé une vingtaine de minutes après l’heure prévue, vers 23h10 (22h10 GMT) à Malaga.

Infraction et arrestation

L’homme, dont l’âge et l’identité n’ont pas été révélés par Ryanair, a été immédiatement arrêté, a précisé une porte-parole de la compagnie en Espagne, dans un communiqué transmis par mail.

« Le commandant de l’avion a requis l’intervention de la garde civile, qui a identifié le passager et a signalé l’infraction à l’agence de sécurité aérienne », a précisé de son côté un porte-parole de la Garde civile.