VIDEO. Etats-Unis: Des célébrités soutiennent un enfant victime de harcèlement à l’école

HARCÈLEMENT SCOLAIRE De Katy Perry en passant par Snoop Dogg et Donald Trump Jr, des célébrités ont réagi  après la publication du message poignant filmé par le jeune garçon…

Naomi Mackako

— 

En France, un élève sur dix est victime de harcèlement scolaire.

En France, un élève sur dix est victime de harcèlement scolaire. — DURAND FLORENCE/SIPA

Une vidéo d’un écolier originaire du Tennessee a ému la Toile. En larmes, le jeune Keaton Jones décrit le harcèlement subi à l’école​, sa vidéo est devenue virale et a suscité sur les réseaux sociaux un déluge de marques de sympathie et de solidarité de grands noms du cinéma, du sport ou du rap.

« Ils disent que je n’ai pas d’amis »

La mère de Keaton Jones a posté vendredi cette vidéo sur Facebook, expliquant que c’était à la demande de son fils. Ce dernier l’avait implorée de venir le chercher à l’école car il avait peur d’être persécuté à la cantine. « Ils se moquent de mon nez, ils disent que je suis moche, ils disent que je n’ai pas d’amis », explique Keaton en s’interrogeant sur les raisons du harcèlement dans la vidéo, vue 22 millions de fois et partagée à plus de 430.000 reprises. « Ils me versent du lait dessus et mettent du jambon sur mes habits, ils me jettent du pain » a-t-il précisé.

>> A lire aussi : VIDEO. Harcèlement des bons élèves: «Certains sont condamnés à changer d’établissement pour éviter leurs agresseurs»

Rester fort

« Je n’aime pas ce qu’ils me font et bien sûr je n’aime pas qu’ils le fassent à d’autres », ajoute-t-il, le visage ruisselant de larmes. « Les gens qui sont différents n’ont pas besoin d’être critiqués pour ça, ce n’est pas leur faute », poursuit-il. « Si on se moque de vous, ne vous laissez pas embêter par ça -restez forts, simplement », dit-il encore, « ça ira mieux un jour ».

Ce jour semble être arrivé plus tôt qu’il ne le croyait. L’acteur américain Chris Evans, qui incarne Captain America au cinéma, a invité le jeune garçon à la première du prochain Avengers. « Reste fort, Keaton », a écrit l’acteur sur Twitter, « Je te promets que ça va aller mieux ». Et l’acteur a ajouté : « pendant que ces minables à ton école décident du genre de personnes qu’ils veulent devenir dans ce monde, ça te dirait de venir avec ta maman à la première des Avengers l’an prochain à Los Angeles ? ».

Millie Bobby Brown, la jeune actrice jouant le rôle d’Eleven dans la série Stranger Things s’est à son tour exprimée dans un tweet : « Keaton, c’est exactement ça. Pourquoi est-ce que les gens font ça ? Je pense que toi, Keaton tu es vraiment cool ! Je veux être ton amie (mais vraiment) », a-t-elle écrit.

>> A lire aussi : Harcèlement scolaire des bons élèves: «On m’a volé mes affaires, on m’a traitée de tous les noms»

Le grand nom du rap américain Snoop Dogg a encouragé l’écolier à lui parler directement en message privé, lui assurant sur Instagram : « mon p’tit gars, tu as un ami avec moi pour la vie (…) l’amour est la seule manière de combattre la haine ».

Et l’acteur Mark Hamill, qui joue Luke Skywalker dans la saga Star Wars, a tweeté : « Keaton, ne perds pas du temps à te demander pourquoi une brute te maltraite. Ce sont des personnes pitoyables qui pensent que faire du mal aux autres les fera se sentir mieux car en fait ils ne s’aiment pas eux-mêmes ».

Et le patron de l’UFC (Ultimate Fighting Championship, principal organisateur de combats d’arts martiaux mixtes), Dana White, l’a invité au siège de l’organisation à Las Vegas. « Cette vidéo brise le cœur !! Je veux que Keaton vienne à Vegas au siège de l’UFC », a tweeté White.

Justin Bieber a également posté une vidéo où il encourage le petit garçon sur Instagram.

A post shared by Justin Bieber (@justinbieber) on

Donald Trump Jr., le fils du président américain, a promis d’héberger le garçon et sa famille s’il acceptait l’offre de White : « ce garçon est incroyablement courageux et la vidéo m’a réellement touché », a-t-il tweeté.

En janvier 2017, dans son rapport sur le harcèlement scolaire dans le monde, l’Unesco dévoilait que plus de 200 millions d’enfants et d’adolescents dans le monde seraient victimes de harcèlement scolaire.