Israël: Une superstar se bande les yeux en plein concert pour ne pas voir les femmes se déhancher

RELIGION La star très populaire auprès du public ultra-orthodoxe a été vivement critiquée…

Naomi Mackako

— 

Le chanteur Yonatan Razel a bandé ses yeux en plein concert pour ne pas voir les femmes danser.

Le chanteur Yonatan Razel a bandé ses yeux en plein concert pour ne pas voir les femmes danser. — Capture d'écran Twitter

Vous êtes-vous déjà demandé l’effet que pouvaient avoir des fans déchaînés sur l’objet de leur frénésie au cours d’un concert ? Vous auriez sans doute pensé à tout sauf à ça… Yonatan Razel, une superstar ultra-orthodoxe, s’est bandé les yeux en plein concert pour ne pas voir un groupe de femmes qui se trémoussait devant la scène.

L’incident s’est produit dimanche soir à l’International Conference de Jérusalem. Alors que le chanteur israélien d’origine new-yorkaise jouait du piano, il a couvert ses yeux de ruban adhésif. La scène filmée a été retransmise sur Hadashot News et a suscité la colère du public, y compris des ultra-orthodoxes eux-mêmes.

Une décision personnelle

Une règle de pudeur juive (tsniout) interdit aux hommes d’observer les femmes lorsqu’elles dansent. Comme le relate The Independent, un communiqué des représentants du musicien de 44 ans, suppose qu’il aurait agi par principe religieux : « Le visage de Yonatan Razel a été découvert tout au long du concert. Le moment durant lequel il est vu avec ses yeux couverts [n’a duré que] quelques minutes, lorsque les femmes ont formé un cercle pour danser au pied de l’estrade ». Et de poursuivre : « C’était sa décision personnelle, il refusait d’avoir les yeux à découvert devant les danseuses. Ensuite, il a retiré le revêtement et a continué sa performance scénique ».

L’acte qualifié de « bizarre » par les fans a été très critiqué notamment par l’organisation de défense des droits des femmes, Na’ama. Galia Wolloch, la présidente de l’organisation affiliée au mouvement sioniste travailliste s’est exprimée sur Facebook : « Jusqu’où ira cet extrémisme religieux ostentatoire ? », s’est-elle indignée. « Quels rabbins encouragent un comportement aussi bizarre ? », a-t-elle ajouté.

Un artiste qui respecte les femmes

Comme rapporté par le Times Of Israel, les organisateurs de l’événement Tzama Hasidic auquel participait le chanteur ont minimisé l’incident en déclarant que « Razel se produit régulièrement devant les femmes depuis des années et les respecte ». Ils ont souligné qu’aucune « autre signification ne devrait être attribuée à ses actes ».

La communauté ultra-orthodoxe est très critiquée pour son obscurantisme et sa pratique traditionnelle du judaïsme. Elle n’encouragerait ni ne cautionnerait les avancées du monde moderne et laïque.