Deux petites filles américaines de 4 ans défient la génétique. Elles sont persuadées d’être des jumelles et rien ni personne ne pourra les contredire. Pourtant elles ne se ressemblent pas : Jia est caucasienne et blonde quant à Zuri, elle est afro-américaine et a les cheveux noirs mais ça, elles s’en moquent. Elles sont très fusionnelles et terminent même les phrases de l’une et l’autre.

Presque jumelles…

Pour ces adorables petites filles elles sont jumelles parce qu’elles sont « nées le même jour, s’habillent de la même façon et vont à la même école ». En réalité Jia est née le 3 juin et Zuri le 5 mais cette année, elles ont fêté leur anniversaire ensemble dans un lien fort et unique.

Les deux sœurs de cœur se sont rencontrées il y a deux ans et sont devenues inséparables depuis lors.

Des mamans très fières

Leurs mères sont très fières qu’elles soient capables de voir uniquement leurs similitudes et non leurs différences. « Je pense que c’est une des belles choses de grandir dans une ville multiculturelle », a déclaré à ABC News la mère de Jia, Ashley Riggs Sarnicola. Et d’ajouter : « Elles ne voient pas la couleur. Nous ne leur avons jamais parlé de ça, point ».

Wait and see what happens in the two lives of these little girls this week. #blessed #famous #proudmom

A post shared by Ashley Riggs Sarnicola (@ashleysarnicola) on

Ce n’est que récemment que la maman de Jia a réalisé à quel point le regard de sa fille était pur et innocent, lors d’un incident à la fête d’anniversaire d’un ami : « Elles faisaient la queue pour se faire peindre le visage », a expliqué Ashley. « Elle disait à la sœur aînée d’une fille qu’elles étaient jumelles, et la fille l’a regardée bizarrement puis a dit : "Vous n’êtes pas des jumelles.". Et de poursuivre : « Ma petite fille s’est mise à pleurer parce qu’elle croit vraiment que Zuri et elle sont jumelles. » Mais très vite la jeune Jia a répliqué : « Tu dis n’importe quoi parce que nous avons le même anniversaire et la même âme », a raconté sa maman. Et de conclure : « Quand elle a dit ça, ça m’a scotché. C’était si mignon. »

Ça a tout de suite collé

La maman de Zuri, Valencia Copeland, a déclaré que les filles avaient une planche sur le mur de leur école pour marquer leur amitié. « C’est incroyable. Elles se sont immédiatement appréciées », a déclaré Valencia. « Elles se sont tout de suite trouvées. »

Those moments in life that stop you in your tracks and your heart feels like it might explode. I had one today. #proudmama

A post shared by Ashley Riggs Sarnicola (@ashleysarnicola) on

Les deux fillettes ont une très forte personnalité, elles sont très « intelligentes » et n’ont pas peur de dire ce qu’elles pensent. Bonne chance pour les contredire !