Quand une boulangerie corse reçoit les remerciements chaleureux des pompiers d'Occitanie

MERCI POUR LES CROISSANTS En août dernier, alors qu’un gigantesque incident ravageait la Haute-Corse, une boulangerie de Calvi a refusé de se faire payer par les pompiers qu’elle ravitaillait. Ils en ont été très touchés…

H.M.

— 

Des croissants. Illustration.

Des croissants. Illustration. — Superstock Sipa

Elle a été bonne pâte et les pompiers veulent que ça se sache. Une lettre, quand même pas enflammée mais très chaleureuse, circule sur Facebook. Elle a été envoyée à une boulangerie de Calvi, en Corse, par Philippe Cnocquart, le chef de la colonne « Occitanie 2 ». Formée de 68 sapeurs-pompiers du Tarn, de l’Aveyron et du Tarn-et-Garonne, elle était en Haute-Corse du 12 au 16 août, pour prêter main-forte aux locaux qui luttaient contre un gigantesque incendie de forêt.

>> A lire aussi : Haute-Corse: Deux feux «non maîtrisés», une «grosse reprise» dans le Cap Corse

Quand un tel détachement est au front, il a besoin de forces. Le matin du 13 août, la colonne est allée se ravitailler à la Fougasseria, la fameuse boulangerie de Calvi. Et l’établissement a tout bonnement refusé de se faire payer. Les agents en charge du ravitaillement n’ont pas manqué de signaler ce geste à leur chef. Ce dernier, « extrêmement sensible » à l’attention a voulu marquer le coup. La solidarité spontanée, ça n’est pas si courant.