Et s’il existait une autre forme d’art contemporain ? Quelque chose d'assez décalé et complètement dans l’ère du temps et du numérique. C’est ce qui se passe sur Twitter avec le bot «YouTube artifact ». Ce programme informatique automatisé sélectionne des vidéos de manière aléatoire sur YouTube et les transforme en œuvres d’art.

Il s’agit de la méthode du « datamoshing », cette technique consiste à « déstructu [rer] une vidéo en modifiant les repères temporels dans les paramètres d’encodage » comme l’explique le site Le DataMoshing. En d’autres termes, des pixels et des données sont retirés d’une image afin de lui donner un aspect étrange et particulier.

Ce procédé est très prisé sur YouTube et Reddit, il a même inspiré la chanson « Datamosh » et le clip du rappeur Yung Jake.

Sur le réseau social du petit oiseau bleu, les profils postant de l’art au #datamosh se sont multipliés.