New York: Une piscine pleine de requin découverte dans le sous-sol d'une maison

MALTRAITANCE Dix requins évoluaient dans ce bassin de 4 mètres de diamètre…

Marie Lombard

— 

Un bassin plein de requin trouvé dans le sous sol d'une maison à New York

Un bassin plein de requin trouvé dans le sous sol d'une maison à New York — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Une piscine à requin au sous-sol. Si cette particularité convient aux villas des méchants de James Bond plus qu’aux maisons américaines lambda, c’est toutefois dans à Lagrangeville, au nord deNew York, qu’ont été découverts les poissons.

Lors d’une fouille effectuée par la police dans une maison suspectée d’abriter des animaux sauvages, les agents de police ont découvert un bassin de 4 mètres de diamètre au sous-sol.

>> A lire aussi : Costa Rica: les animaux exotiques de compagnie, une passion dangereuse

Dix requins se trouvaient dans ce dernier : sept Carcharhinus plumbeus vivants, ainsi que deux requins léopards et un requin-marteau morts. Selon le Département de la conservation de l’environnement de l’État de New York, les poissons ont été récupérés « facilement » avant d’être mesurés et marqués. Ils ont ensuite été transportés à l’Aquarium de Long Island.

Un commerce illégal d’animaux exotiques

Selon Darlene Puntillo, la porte-parole de l’aquarium interrogée par le Huffington Post, « ils sont jeunes et mesurent de 40 à 120 centimètres de long, donc ils sont probablement tous âgés de 1 à 3 ans ». Si les requins n’étaient pas blessés, ils n’étaient toutefois « pas en bonne santé », étant donné leurs conditions de transports et de captivités.

« Nous prenons soin des requins saisis dans une maison de New York. Ils ont été soignés et seront en quarantaine jusqu’à leur parfait rétablissement ». Heureusement, « ils nagent et mangent tous bien et notre personnel les entraîne à être nourris en surface pour savoir combien de nourriture chacun a besoin ».

>> A lire aussi : Trois jeunes tigres de Sibérie secourus auront une nouvelle vie près de Lyon

Bien qu’aucun suspect n’ait été trouvé, les poissons ont été vendus dans le cadre d’un marché illégal d’animaux exotiques, selon la porte-parole. Ce n’est ainsi pas la première fois que des animaux finissent à l’aquarium de Long Island après avoir été vendus illégalement auxEtats-Unis. Il y a 15 ans, le centre avait accueilli des manchots africains saisis à l’aéroport de New York.