Reconnaissance des LGBT: Quand un prof homosexuel pose avec Trump à la Maison Blanche

MOUVEMENT QUEER Un professeur homosexuel a posté une photo de lui à la Maison Blanche, arborant un éventail et une broche arc-en-ciel, aux côtés de Melania et Donald Trump…

Marie Lombard

— 

Un professeur homosexuel a posé avec Trump à la Maison Blanche

Un professeur homosexuel a posé avec Trump à la Maison Blanche — PACIFIC PRESS/SIPA

Un éventail pour la communauté LGBT. Nommé « professeur de l’année » dans le Rhode Island au début de l’année, c’est à ce titre que l’enseignant homosexuel de la  Beacon Charter High School of the arts Nikos Giannopoulos a été invité à la Maison Blanche en avril. Convié à apparaître sur une photo avec le couple présidentiel, il a insisté pour poser avec un éventail à la main et une broche arc-en-ciel épinglée sur la poitrine, afin « de célébrer la joie et la liberté de la non-conformité des genres ».

>> A lire aussi : VIDEO. Transgenres: L'administration Trump relance la «guerre des toilettes»

Dans un entretien avec le Washington Post, le professeur de 29 ans s’est attardé sur la photo, qu’il a récemment publiée sur Facebook et qui totalise plus de 22.000 likes à ce jour. « Je réfléchissais [durant la journée avec le président] à ce que cela signifiait d’être à la Maison Blanche et dans le Bureau ovale, à ce que cela signifierait pour une personne ouvertement gay et LGBT » a confié le professeur qui appartient au mouvement queer, ou LGBT.

« Notre existence est constamment politisée »

Lors de sa visite au couple présidentiel, le professeur a donc tenu à conserver sa tenue de tous les jours, composée notamment d’un collier massif et doré. « J’étais définitivement nerveux, a-t-il avoué, je ne savais pas quelle serait la réaction » à la Maison Blanche. Toutefois, lorsque Nikos Giannopoulos est entré dans le bureau ovale, c’est un Donald Trump souriant qui l’a accueilli, le complimentant sur son « bon style ».

>> A lire aussi : VIDEO. Des personnes trans qui lèvent les tabous aux États-Unis

Rebelote à l’heure de la photo, lorsque le président a contredit les volontés du photographe et autorisé le professeur homosexuel à sortir un éventail, symbole de la mixité des genres. Si la réaction est positive, elle est pourtant inattendue de la part d’un président dont le gouvernement a récemment révoqué les protections fédérales pour les étudiants transgenres et supprimé la page sur les droits des personnes transgenres du site de la Maison Blanche.

« Le problème d’être ouvertement queer est que notre existence est constamment politisée », raconte Nikos Giannopoulos au Washington Post. L’école de Beacon, où il exerce, ne compte pas moins de 12 étudiants transgenres qui sentent « qu’ils ne seront pas supportés ». Alors le professeur d’art a fait en sorte qu’ils puissent continuer à utiliser les toilettes correspondant à leur genre choisi, même après que Trump a révoqué le dispositif fédéral de Barack Obama sur la question. Ces dispositions sont sans doute celles qui lui ont valu le titre de « professeur de l’année ».