Le roi des Pays-Bas pilote des avions commerciaux en secret

LE PETIT FOU Le roi des Pays-Bas Willem Alexander a révélé ce jeudi au De Telegraff qu’il conduisait deux fois par mois des avions de lignes commerciales…

Marie Lombard

— 

Le roi des Pays-Bas Willem Alexander pilote des avions commerciaux en secret

Le roi des Pays-Bas Willem Alexander pilote des avions commerciaux en secret — DPRA/ZJF/WENN.COM/SIPA

Le roi voyage OLKM avec KLM. Willem Alexander, le roi des Pays-Bas, mène une double vie depuis sa prise de fonction royale en 2013. Dans une interview accordée au journal nationalDe Telegraaf le 18 mai, le souverain a ainsi avoué qu’il prenait l’avion 2 fois par mois… en tant que copilote. Il embarque pour s’adonner à sa passion sur des lignes commerciales Fokker 70 de KLM, qui couvre des courtes distances en Europe du nord.

>> A lire aussi : Gard: Il sabote un avion de l’armée française pour se venger de son patron

Bien que son engouement pour les avions fut connu de tous, le souverain ne révélait pas son identité ni sa présence sur le vol aux passagers, cela ayant pu créer des problèmes de sécurité. « L’avantage [d’être copilote], c’est que je pouvais toujours les accueillir au nom du capitaine et de l’équipage. Je n’étais pas obligé de dire mon nom. » a-t-il avoué à de Telegraaf en admettant que certains passagers futés ont reconnu sa voix. Si le roi fait ces aveux c’est que la flotte deFokkers de KLM va être décommissionnée sous peu, mettant par là même un terme à ses vols clandestins.

>> A lire aussi : Air France condamné pour avoir annulé des billets retours

L’engouement de Willem Alexander pour le vol est une passion de longue date. En effet, avant que sa mère, la reine Beatrix, n’abdique, le roi était pilote de la flotte néerlandaise. Avant son accession au trône, il avait confié à des proches que son rêve n’était pas de diriger un pays mais bien plutôt de piloter les plus gros avions commerciaux".

« Des gens venaient régulièrement jeter un coup d’œil »

« Vous avez un avion, des passagers et un équipage, et ils sont sous votre responsabilité » décrit-il ainsi à De Telegraaf, « vous ne pouvez pas amener vos problèmes avec vous dans les airs. Vous pouvez complètement débrancher pendant un moment et vous concentrer sur autre chose. »

>> A lire aussi : Montpellier: Un avion se crashe dans un étang

Pour le quotidien, il est également revenu sur les années qui ont précédé le 11 septembre 2001 et l’imposition de mesures de sécurité qui obligent la porte du cockpit à rester fermée. Willem Alexander, qui était alors Prince des Pays-Bas, se souvient que « des gens venaient régulièrement jeter un coup d’œil [dans le cockpit] et étaient surpris et contents de m’y voir assis. » Les Fokkers étaient hors-service, il commencera bientôt à s’entraîner au pilotage du Boeing 737 pour « voler vers d’autres destinations, plus lointaines ».