VIDEO. Agressions sexuelles: Une pub fait voler en éclats les stéréotypes associés aux victimes

SOCIETE Les femmes retournent la situation pour mettre les hommes en échec…

20 Minutes avec agence

— 

Une photo d'illustration d'une femme qui a subi une agression sexuelle

Une photo d'illustration d'une femme qui a subi une agression sexuelle — Rafael Ben-Ari/Cham/NEWSCOM/SIPA

La Gracie University, un club de Ju-jitsu, a publié, à l’occasion du mois de sensibilisation contre les agressions sexuelles aux Etats-Unis, une vidéo promotionnelle repérée par le Huffington Post.

Dans cette publicité, le club spécialisé dans l’apprentissage de l’autodéfense brise les stéréotypes sur les victimes d’agressions sexuelles. L’entreprise veut aussi promouvoir les techniques de self-défense auprès du public féminin.

« Elle n’aurait pas dû être seule »

Le clip montre deux femmes, juste avant leur agression, vêtues d’une robe et chaussées d’escarpins. Des commentaires, souvent véhiculés sur les victimes d’agressions sexuelles, résonnent. « Elle n’aurait pas dû être seule », « sortir si tard » ou encore « elle l’a vraiment cherché » affirment des voix d’hommes ou de femmes.

Sauf que les femmes savent se défendre contre leurs agresseurs. Elles le démontrent en retournant la situation avec des prises de Ju-jitsu. Au départ potentielles victimes, elles deviennent finalement les héroïnes du clip.

« Il aurait dû respecter mon choix »

« Il aurait dû respecter mes limites », « Il aurait dû respecter mon corps » « Il aurait dû respecter mon choix » répondent-elles. « Je n’ai pas appris l’autodéfense parce que je me dois de le faire, mais parce que c’est ma réalité » conclut la publicité, espérant inciter les femmes à pratiquer ce sport.