Inde. Il déclenche une alerte attentat dans un aéroport pour esquiver ses vacances en couple

HOAX Un Indien a envoyé à la police un faux mail d'alerte sur un futur attentat dans un aéroport afin de bloquer les avions et d'esquiver ses vacances en amoureux...

Marie Lombard

— 

Un indien a inventé une alerte attentat dans un aéroport pour esquiver les vacances en couple

Un indien a inventé une alerte attentat dans un aéroport pour esquiver les vacances en couple — High Level/Shutterstock/SIPA

Voilà qui est cher payé pour ne pas partir en vacances. La préfecture de police de la ville de Hyderabad dans le sud de l’Inde a déclaré jeudi avoir arrêté un individu de 32 ans soupçonné d’avoir lancé une fausse alerte attentat. L’homme, Motaparti Vamshi Krishna, a envoyé samedi dernier un mail aux autorités pour les avertir qu’il avait entendu des terroristes projetant de détourner des avions dans des aéroports différents.

« J’ai entendu un bout de conversation à ce propos » avait-il écrit, se faisant passer pour une femme, « ils étaient en train de dire qu’ils devaient se séparer à partir de là et embarquer dans 3 villes différentes avant de les [avions] détourner ».

>> A lire aussi : Bretagne: Le homard bleu pêché à Saint-Brieuc a rejoint l’aquarium Océanopolis

La vérité est tout autre. Lors d’une conférence de presse rapportée par NDTV, le commissaire de police de Hyderabad a expliqué que tout avait commencé lorsque la copine du suspect, qu’il avait rencontrée sur Internet et qui habitait dans une autre ville, lui a proposé de partir en voyage à Mumbai et Goa. « Il n’avait pas l’argent », explique le commissaire, « mais s’il annulait à cause de ça, cela aurait heurté sa fierté, et sa relation avec la fille se serait terminée. Donc son idée était que si le vol devait être supprimé à cause d’une alerte attentat dans l’aéroport, ce ne serait pas de [sa] faute ».

>> A lire aussi : Bretagne: Il coupe un arbre et prive tout le village de courant

Le trentenaire aurait donc fabriqué un faux billet d’avion pour lui et sa copine avant d’envoyer le mail  avertissant la police d’un prétendu attentat. Ainsi, quand les vols ont été annulés en raison de l’alerte, Motaparti Vamshi Krishna a cru s’en être sorti sans avoir à débourser un kopeck. Il a cependant été interpellé par la police et pourrait écoper de 140 euros d’amende ainsi que de 5 ans de prison.

Mots-clés :