Au fait, faire des gâteaux, c'est bon pour le moral

FOOD Une journaliste du Huffington Post a fait une enquête auprès de psychologues: c’est avéré, faire des pâtisseries est bon pour le moral…

Marie Lombard

— 

Faire des gâteaux est bon pour le moral

Faire des gâteaux est bon pour le moral — SIPANY/SIPA

Plus de raisons d’acheter une pâte à gâteau toute prête. Une journaliste duHuffington Post a mené une enquête auprès de psychologues afin de savoir si le fait de préparer un gâteau était bon pour le moral. Tous confirment : pétrir, mélanger, mesurer, dorer… Ces gestes de la préparation des pâtisseries ont des effets positifs sur notre mental.

>> A lire aussi : Nice: Ils créent des chocolats avec une imprimante 3D

Comme a expliqué Donna Pincus, professeure associée de sciences psychologique et neurologique à l’université de Boston, à la journaliste, « la pâtisserie boulangerie nécessite beaucoup d’attention totale. Il faut mesurer, se focaliser physiquement sur la manière d’étaler la pâte. Si on se concentre sur l’odeur et le goût, sur la façon d’être présent dans ce qu’on crée, cet acte de conscience dans le moment présent peut aussi entraîner une réduction du stress. »

« Une récompense à la fin qui donne l’impression d’être très bénéfique »

Moins de stress grâce à la préparation de gâteau ? Ce serait presque trop beau. Et pourtant les cours de développement personnel orientés sur la cuisine existent, car dans les moments de déprime, la nourriture est souvent un exutoire.

>> A lire aussi : C'est scientifiquement prouvé, les cookies sont meilleurs trempés dans le lait

« Ce qui est bien avec la pâtisserie boulangerie, c’est qu’il y a une récompense à la fin, qui donne l’impression d’être très bénéfique aux autres », précise ainsi Donna Pincus au Huffington Post. Obtenir quelque chose et être utile aux autres seraient donc des actes moteurs du bien-être. Alors hop, tous aux fourneaux et on prépare soi-même son gâteau car ce qui compte ce n’est pas la fin, c’est le chemin.