Un raton-laveur traumatisé après avoir tourné dans une pub érotique
Un raton-laveur traumatisé après avoir tourné dans une pub érotique - Screenshot Youtube.com

Un passage remarqué dans le monde de la publicité. Thomas le raton laveur coulait des jours heureux au zoo de Moscou  jusqu’à ce que des producteurs de publicité viennent le chercher pour le faire tourner dans un spot publicitaire. Pratique occasionnelle exercée par les parcs animaliers, la location d’animal se fait en fonction des besoins des films, clips et publicités.

Seulement voilà, comme le prouvent plusieurs vidéos prises sur le plateau du tournage, la publicité comportait des éléments de nudité voire d’érotisme, ce qui a eu des effets néfastes sur le psychisme du raton laveur. Sur une séquence tournée on peut voir Thomas jouant dans un lit avec une jeune fille nue ou tentant d’attraper le soutien-gorge de l’actrice.

« Quel effet des seins dans un soutien-gorge peuvent-ils bien avoir sur un raton laveur ? » est-on en droit de se demander. Normalement aucun, sauf quand le soutien-gorge de la pub en question a été rempli de bonbons pour capter l’attention de l’animal. Ainsi, Thomas a fait une association entre seins et friandises, et saute sur la poitrine de toutes les femmes travaillant au zoo depuis qu’il est revenu de son court passage dans l’industrie publicitaire.

>> A lire aussi : Indonésie: Un bébé orang-outan transformé en «animal de compagnie» sauvé

Le raton laveur serait en fait tellement traumatisé selon la BBC , que le zoo a porté plainte contre la société de production, l’accusant d’avoir tourné un film érotique avec un animal dont le public au parc animalier est essentiellement mineur. En réponse à ces accusations, le studio de publicité menace de porter plainte contre le zoo pour obtenir réparation après la détérioration du soutien-gorge de l’actrice par l’animal. L’équipe du tournage a aussi avancé que l’animal était censé être habitué aux tournages mais qu’il a en fait tenté de s’échapper à plusieurs reprises et ne s’est pas montré aussi docile qu’attendu.

Mots-clés :