Brésil: Un missionnaire mormon inflige une sévère correction à un voleur de rue

BRESIL Une vidéosurveillance rendue publique montre la raclée infligée par un missionnaire mormon à un voleur de rue…

Marie Lombard

— 

Un missionnaire mormon s'est battu avec un voleur de rue au Brésil

Un missionnaire mormon s'est battu avec un voleur de rue au Brésil — Screeshot Youtube.com

Doux comme des agneaux les mormons ? Un extrait d’une vidéosurveillance de rue à Manaus (Brésil) datant de ce 12 mars et publié mercredi sur YouTube montre un voleur se prenant une raclée monumentale par un missionnaire mormon.

>> A lire aussi : Découverte d'une «Paranormal Activity» au Brésil...

Sur les images, on voit deux hommes sur une mobylette s’arrêter près de deux missionnaires mormons américains qui marchent paisiblement sur le trottoir. Celui de derrière interpelle les hommes de foi et brandit un pistolet, s’attendant à ce que les mormons lui donnent leurs biens. Mais l’un des deux missionnaires avait dû prendre des cours de self-défense entre deux cours de catéchisme. Il désarme l’homme d’une main et lui inflige une bonne correction. C’est alors que le second braqueur vient au secours de son ami et entame un combat aux poings avec le missionnaire. Le voleur est, malmené par l’homme de foi, finit par s’enfuir avec son complice, abandonnant la mobylette derrière lui.

>> A lire aussi : Trois hommes arrêtés après le meurtre de la chanteuse de «La Lambada»

« Aucune plainte n’a été déposée à la police » a témoigné au Washington Post le porte-parole de l’Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours, dont le siège est basé à Salt Lake City. « Ca ressemble à une tentative de vol qui a échoué » raconte-t-il au sujet de l’agression, avant d’ajouter « le missionnaire a eu peur pour sa vie et a réagi ». Le porte-parole n’a toutefois pas souhaité communiquer l’identité du fidèle mais a confirmé que ce dernier était américain et en mission temporaire au Brésil. L’église a également réagi via un communiqué au sujet de l’altercation : « La directive donnée aux missionnaires est d’éviter le conflit. Dans ce cas, l’assaillant avait une arme et le missionnaire a réagi sur le vif pour protéger sa vie et celle de son compagnon ».

Mots-clés :