Franky Zapata aux commandes du Flyboard Air
Franky Zapata aux commandes du Flyboard Air - Zapata Racing

Franky Zapata, l’inventeur du Flyboard Air, a déploré ce vendredi  dans un post Facebook l’attitude des autorités françaises qui lui ont interdit de voler sur son engin ressemblant à un skateboard volant équipé de réacteurs.

Après une séance sur le canal de Caronte (Bouches-du-Rhône), l’entrepreneur explique en effet avoir été convoqué dans les locaux de la gendarmerie de l’air. Là, les militaires auraient expliqué au créateur du Flyboard Air qu’en cas de nouveau vol sur sa machine, il serait mis en examen et risquerait alors une peine de prison.

Un succès mondial

L’interdiction serait valable sur les espaces publics comme sur des propriétés privées, précise l’intéressé sur le réseau social, avant d’expliquer qu’il est finalement question d’autoriser l’utilisation de son invention « en cage dans une zone semi-militaire où bien sûr plus personne ne pourrait venir me voir ou me filmer ».

Franky Zapata est d’autant plus choqué par la mise en place de cette réglementation que son Flyboard Air connaît un succès mondial et que le créateur s’enorgueillit d’avoir fabriqué en France plus de 10.000 exemplaires de l’engin volant.

>> A lire aussi : Flyboard Air: Franky Zapata, avance rapide vers le futur

Un message devenu viral

L’homme évoque son « dégoût », sa « nausée du potentiel perdu pour (s) on pays » et envisage de quitter la France « avec le plus grand des regrets ». « Je suis vraiment triste, j’aime mon pays, je suis français dans mon cœur dans ma culture et dans mon âme », explique l’inventeur sur Facebook.

Franky Zapata ne s’est cependant pas résigné et précise qu’il est « en contact avec les autorités compétentes » et conserve l’espoir de pouvoir infléchir la position des autorités. Ce mardi après-midi, son post avait été partagé plus de 140.000 fois sur le réseau social.

 

Mots-clés :