Un livre rendu à la bibliothèque... avec 63 ans de retard en Angleterre

INSOLITE La retraitée de 63 ans n'aura pas à payer d'amende...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration d'une bibliothèque.

Illustration d'une bibliothèque. — GILE MICHEL/SIPA

Mieux vaut tard que jamais. C’est avec 63 ans de retard qu’une retraitée confuse a rapporté un récit de voyage qu’elle avait emprunté à la bibliothèque de son lycée de North Walsham, dans l’est de l’ Angleterre.

Heureusement pour l’étourdie, l’établissement ne met pas d’amende pour les retards sans quoi la désormais septuagénaire aurait sans aucun doute battu le record du monde de la plus forte amende de ce type, a souligné vendredi l’agence de presse Press Association.

« Ça serait bien d’en récupérer d’autres»

D’un montant de 345,14 dollars, cette amende record avait été imposée en 2002 aux Etats-Unis par la bibliothèque publique de Kewanee, dans l’Illinois, pour un livre qui devait être rapporté en avril 1955, selon le Guinness Book des Records. L’ouvrage avait été retrouvé et remis par la fille de l’emprunteuse avec 47 ans de retard.

« Si nous ne perdons pas beaucoup de livres, il doit quand même y en avoir quelques-uns qui ont été gardés par inadvertance par des élèves au fil des ans », a déclaré la bibliothécaire de North Walsham, Liz Sawyer. « Ça serait bien d’en récupérer d’autres, particulièrement de vieux livres que nous n’avons peut-être plus », a-t-elle ajouté, jugeant avec philosophie que « mieux vaut tard que jamais ».

L’édition de 1929 de Voyage avec un âne dans les Cévennes, de Robert Louis Stevenson, va pouvoir faire à nouveau découvrir aux élèves de ce lycée britannique la traversée à pied de cette chaîne montagneuse du sud de la France par l’écrivain et grand voyageur écossais auteur de « L’île au trésor ».