Présidentielle américaine: Donald Trump accuse Google de rouler pour Hillary Clinton

ETATS-UNIS Mercredi, deux jours après le premier débat qui l’a opposé à Hillary Clinton, Donald Trump a accusé Google de supprimer des termes négatifs associés à la candidate, lors de recherches sur le site…

H.S.

— 

Hillary Clinton et Donald Trump lors du premier débat télévisé, le 26 septembre 2016.

Hillary Clinton et Donald Trump lors du premier débat télévisé, le 26 septembre 2016. — E.VUCCI/AP/SIPA

« Google a supprimé les mauvaises nouvelles concernant Hillary Clinton ». Dans un discours prononcé mercredi dans l’État du Wisconsin, le candidat républicain Donald Trump a accusé le moteur de recherche de partialité politique. Si la petite phrase a fait son effet lors du meeting, plusieurs médias américains ont tenté de décortiquer l’assertion de l’homme d’affaires.

Une théorie du complot lancée en juin dernier

« Trump n’a donné aucune source pour appuyer sa déclaration, mais la dernière sortie de ce type émane de l’agence prorusse Sputnik News », rappelle la chaîne CNN. Le 12 septembre dernier, le site publiait un article intitulé « Clinton-Google, un tandem sacré, ou quand le géant du Web aide Hillary à l’emporter », dans lequel le psychologue Robert Epstein affirmait que « les suggestions de recherche de Google dans le cadre de saisie automatique sont partiales en faveur d’Hillary Clinton ».

>> A lire aussi : Des théories du complot accusent Hillary Clinton d'avoir triché au débat

Contactée par la chaîne CNN, l’équipe de campagne de Trump n’a pas souhaité communiquer sur l’origine de l’affirmation du candidat. L’agence progouvernementale russe n’est toutefois pas la première à se pencher sur l’algorithme de Google. En juin dernier, le site humoristique SourceFed, avait publié une vidéo sur YouTube, rapidement devenue virale, démontrant que les recommandations lors de recherches Google penchaient en faveur d’Hillary Clinton. Une théorie démontée dans la foulée par un porte-parole de la firme.

«Notre algorithme de recommandation ne donne aucun résultat offensant ou désobligeant lorsqu’il est associé au nom d’une personnalité », a expliqué dans un premier temps le moteur de recherche. Rhéa Drysdale, spécialisée dans la publicité en ligne, a ajouté dans une tribune publiée sur Medium, que Google ignorait automatiquement certains termes lorsque le moteur détectait une recherche « erronée », comme le fait qu’Hillary Clinton ait un casier judiciaire.

>> A lire aussi : Election américaine 2016: Trump fait exploser la recherche «Comment déménager au Canada»

La partialité du site n’est pas l’unique théorie qui circule sur internet depuis le débat entre les deux candidats. Plusieurs photos d’Hillary Clinton ont circulé sur les réseaux sociaux, insinuant que la secrétaire d’Etat portait une oreillette transparente pendant le duel télévisé. Une accusation là encore recyclée puisqu’en 2004, le candidat George W. Bush avait été la cible d’attaques similaires.