Sur Twitter, la Licra compare le Ku Klux Klan et le « camp d’été décolonial » et ça fait polémique

ANTIRACISME La Licra n’a pas trop apprécié la tenue d’un « camp d’été décolonial » non-mixte à Reims du 25 au 28 août et a tenu à le faire savoir…

P.F.

— 

La Licra a publié des faux tweets du Ku Klux Klan.

La Licra a publié des faux tweets du Ku Klux Klan. — @_LICRA_/Twitter

A l’approche de l’élection présidentielle de 2017, des militants antiracistes ont décidé d’organiser à Reims un « camp d’été décolonial » du 25 au 28 août pour débattre du « racisme d’Etat ». Seulement, le rassemblement est non-mixte, il est réservé « uniquement aux personnes subissant à titre personnel le racisme d’Etat », ce qui, dans les grandes lignes, revient à exclure les blancs.

>> A lire aussi : Californie: Des violences lors d'une réunion du Ku Klux Klan font trois blessés

La Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme) a posté plusieurs tweets controversés pour protester contre cette décision. L’association a commencé par publier la photo d’un faux tweet de Robert Ménard, le maire d’extrême-droite de Béziers, suivi d’une deuxième photo d’un autre faux tweet de la présidente du Front National, Marine Le Pen.

L’histoire aurait pu s’arrêter là mais la Licra a décidé d’aller plus loin en publiant des faux tweets du Ku Klux Klan pour dénoncer la non-mixité du « camp d’été décolonial ». Avec le hashtag #pseudoantiracistes, ces tweets de l’association antiraciste font un parallèle entre l’organisation suprématiste blanche et le « camp d’été décolonial » en sous-entendant qu’ils fonctionnent selon le même modèle ségrégationniste. On peut notamment lire sur ces faux tweet du Ku Klux Klan « Si vous êtes antiracistes, nous le sommes aussi » ou encore « 100 % d’accord avec vous, ne nous mélangeons pas entre blancs et personnes de couleurs ».

Une comparaison qui choque

Beaucoup d’internautes ont été choqués par la comparaison avec le Ku Klux Klan. Ces tweets de la Licra renvoient en fait vers un texte écrit par son président, Alain Jakubowicz, publié sur son blog personnel et intitulé « Camp d’été décolonial, Rosa Parks doit se retourner dans sa tombe ».

« Prétendre qu’il faut avoir été victime d’une discrimination pour la combattre est une aberration qui, sous couvert d’antiracisme, établit une ségrégation qui n’a rien à envier aux assemblées du Ku Klux Klan ou aux pires pavillons des expositions coloniales. Séparer les Noirs des Blancs pour lutter contre le racisme est la négation même du combat pour l’égalité », détaille Alain Jakubowicz dans ce texte avant d’ajouter que « L’idée de ce camp, au final, n’est pas de lutter contre le racisme mais de lutter contre “le Blanc”. »

« Il y a peut-être de l’excès dans notre mode de communication. C’est violent, je vous le concède, mais c’est pour créer un électrochoc », a expliqué le président de la Licra au site Buzzfeed. Un avis loin d 'être partagé par tous les internautes qui, pour certains, ont vivement critiqué l’initative de la Licra.

 

Mots-clés :