La mystérieuse installation détourne le slogan de campagne du candidat républicain.
La mystérieuse installation détourne le slogan de campagne du candidat républicain. - @sachinrb

Dans un pays à l’histoire politique jalonnée d’assassinats violents, la blague est d’un goût douteux. Dimanche 27 mars, les promeneurs de Central Park à New-York ont découvert une pierre tombale au nom du candidat républicain Donald Trump. Sous le nom et le prénom du milliardaire, l’inscription « Make America hate again » a été gravée. L’expression, que l’on peut traduire par « Rendre l’Amérique haineuse à nouveau » est un jeu de mots avec le slogan officiel du candidat décrié pour ses saillies racistes et provocatrices, « Make America great again » soit « Redonner à l’Amérique sa grandeur passée ».

Someone placed an actual Trump tombstone in Central Park

A photo posted by Sachin RB (@sachinrb) on

Le monument ironique et un brin glauque a été retiré par les employés du parc new-yorkais dans la nuit de dimanche à lundi. Depuis,les journaux outre-Atlantique s’interrogent sur l’identité des auteurs de l’installation. Selon la chaîne ABC, les services secrets n’ont pas pu identifier les détracteurs de Trump et impossible de savoir pour le moment si l’initiative peut être considérée comme une menace de mort sérieuse. La tâche s’annonce en tout cas périlleuse pour les services de protection du candidat qui s’est attiré les foudres d’un certain nombre d’Américains.

>> A lire aussi : Election américaine 2016: Trump fait exploser la recherche «Comment déménager au Canada»

Visé par les Anonymous, Donald Trump a dû annuler un meeting à Chicago prévu le 12 mars à la suite de l’agression d’un manifestant noir par l’un de ses militants.

 

Mots-clés :