Une classe de collège (illustration).
Une classe de collège (illustration). - FRED DUFOUR AFP

Elle est verte ! A La Seyne-sur-Mer, dans le Var, Tina, une élève de troisième du collège Paul-Eluard s’est vue refuser l’accès à son établissement à cause de sa couleur de cheveux, d'un bleu pétant, visiblement pas au goût de la direction, rapporte Var Matin de vendredi.

L'interdiction bientôt dans le règlement intérieur

«Je venais d'arriver dans la cour quand la CPE m'a dit que je ne pouvais pas venir comme ça au collège», a raconté Tina au journal. La jeune fille, très bonne élève, ne comprend toujours pas ce qui a pu motiver une telle réaction, ses cheveux couleur Schtroumpf n’ayant rien à voir avec un quelconque signe religieux ostentatoire. Pourtant, la direction du collège est catégorique : l’élève ne réintégrera pas sa classe « tant que sa situation capillaire ne sera pas rétablie ». «Il y a deux raisons pour lesquelles nous n'acceptons pas ce genre de particularité. Déjà, c'est pour protéger l'enfant des moqueries. (…) Ensuite, si nous acceptions une telle originalité, nous ouvririons la porte à un effet boule-de-neige que nous ne pourrions plus maîtriser», a expliqué la principale du collège, avant de préciser que l'interdiction serait ajoutée dans le règlement intérieur du collège dès la rentrée prochaine.

Mots-clés :