La maison de Lindsay Diaz a été détruite à cause d'une erreur de Google Maps.
La maison de Lindsay Diaz a été détruite à cause d'une erreur de Google Maps. - CNN

La tornade de la fin de l’année dernière avait endommagé les deux maisons de la ville de Rowlett, au Texas. L’une devait être détruite. La propriétaire de la seconde devait, elle, remettre en état son logis. Mais à cause d’une erreur de carte, celle-ci ne possède plus qu’un tas de gravats.

>> A lire aussi : «Daesh» localisé au Bataclan par Google Maps

« J’ai perdu ma maison à cause de l’erreur de Google », déplore Lindsay Diaz. L’entrepreneur, qui devait démolir une maison sur Cousteau Drive, a effectivement été mené par Google Maps vers celle de la jeune femme, située sur Calypso Drive, un pâté de maisons plus loin. L’entrepreneur peu consciencieux se serait assuré avant les travaux qu’il s’agissait bien d’une maison au coin de la rue endommagée par la tornade, mais sans vérifier le nom de la rue.

Erreur rectifiée… sur la carte

Contacté par CNN Money, Google a reconnu l’erreur sur sa carte : « Google Maps montrait effectivement des informations incorrectes pour les maisons en question », a confirmé un porte-parole, assurant que l’erreur avait été immédiatement rectifiée pour montrer l’emplacement exact de la maison (ou de ce qu’il en reste).

L’entreprise de démolition, moins honnête, a persisté à blâmer la cartographie : « J’espérais des excuses » de la part du chef d’entreprise, a déclaré Lindsay Diaz à CNN. Quelque chose comme « je suis désolé que mon entreprise ait fait cela, nous allons régler la situation ». « Mais au lieu de cela, il m’explique comment l’assurance va prendre cela en charge et que ce sera une dure bataille ». Les bonnes manières ne s’apprennent pas forcément sur Google Maps.

Mots-clés :