L'avion présidentiel américain se pose à La Havane, le 20 mars 2016.
L'avion présidentiel américain se pose à La Havane, le 20 mars 2016. - SIPA

Ce n’est plus un secret pour personne :Cuba et les Etats-Unis se rapprochent diplomatiquement, 54 ans après la mise en place de l ’embargo américain. Dimanche, Barack Obama a même atterri à La Havane, la capitale cubaine, devenant ainsi le premier président américain en exercice à se rendre sur l’île depuis la révolution castriste de 1959.

Le symbole de la main tendue ou de l’impérialisme américain

Pour un tel événement historique, il fallait une photographique qui marque. Celle publiée par l’agence Reuters, dimanche, remplit très bien ce rôle. On y voit Air Force One, l’avion présidentiel américain, juste avant son atterrissage. L’avion survole un pâté de maisons fatiguées, des lignes électriques aux poteaux branlants et surtout ces vieilles voitures cubaines qui font tant le charme de l’île.

Le cliché diviseles réseaux sociaux en deux camps bien distincts, relate The Huffington Post. Il y a ceux pour qui la photographie illustre parfaitement ce rapprochement entrepris par les deux pays. Pour l’autre camp, en revanche, le cliché montre la toute puissance de l’Etat américain venant imposer son modèle capitaliste sur une île qui lui avait échappé jusque-là.

Le photographe reste inconnu

Le cliché, dévoilé par l’agence Reuters, n’est pas signé. La seule mention « correspondant » est signalée. Selon les journalistes qui en discutent sur Twitter, il est probable qu’il s’agisse d’un photographe cubain qui aurait préféré garder l’anonymat pour des raisons de sécurité.

Mots-clés :