Illustration: Un train de la SNCF.
Illustration: Un train de la SNCF. - 20 MINUTES

Comment un train, sans conducteur aux manettes ni voyageurs à bord, peut-il rallier deux villes séparées par 12 km ? C’est un mystère que va tenter d’éclaircir la SNCB, la Société nationale des chemins de fer belges, après qu’un « train fantôme » a parcouru cette distance, jeudi soir, entre les communes de Landen et Tirlemont, rapporte Le Soir.

Le train repart sans le cheminot

Le conducteur de la locomotive avait immobilisé celle-ci pour descendre sur les voies afin de vérifier la présence d’un éventuel défaut, après avoir « entendu un bruit inhabituel ». Lorsque soudain, le convoi a démarré seul… sans lui.

Très vite, le cheminot a prévenu ses collègues qui ont pu fermer les passages à niveau sur la trajectoire du « train fantôme », relate Le Soir. Ayant perdu de la vitesse, celui-ci a ensuite pu être envoyé vers une voie de garage au niveau de Tirlemont.

>> A lire aussi : Un train pulvérise la remorque d’un poids lourd

Que s’est-il passé ?

Pour la SNCB, deux hypothèses sont envisagées : l’erreur humaine - le cheminot aurait pu omettre d’actionner le frein correctement - ou un problème technique au niveau du train. Selon RTL Info, le convoi aurait pu également prendre de la vitesse en raison d’un dénivelé sur les voies.


Un train fantôme a circulé hier entre Landen et Tirlemont

Mots-clés :