Audrey Azoulay, ministre de la Culture, le 12 février 2016 à Paris.
Audrey Azoulay, ministre de la Culture, le 12 février 2016 à Paris. - VILLARD/SIPA

Audrey Azoulay, nouvelle ministre de la Culture, n’avait pas encore de compte Twitter (ni de page Wikipédia) au moment de sa nomination jeudi. Un plaisantin s’était rapidement chargé d’y remédier, en créant un compte parodique, @Audrey__Azoulay, qui a amusé de nombreux internautes avant d’être suspendu ce vendredi.

Sur ce compte parodique, la ministre ponctuait ses faux tweets de d’expressions jeunes comme « OKLM » et demandait à l’ancienne directrice de l’Institut national de l’audiovisuel (Ina) Agnès Saal de lui donner des conseils en matière d’abonnements taxis.

Elle a aussi fait un clin d’œil au livre de Valérie Trierweiler et interpellé le réalisateur et producteur Luc Besson.

Ce compte parodique n’épargnait pas la ministre sortante Fleur Pellerin, taclant son aveu sur Patrick Modiano ou son incapacité à allumer la télévision de son bureau lors d’un reportage effectué par l’émission de Canal + « Le Petit Journal ».

Mais ce compte a été suspendu ce vendredi. Entre-temps, Audrey Azoulay s’est inscrite sur la plateforme (mais elle n’a pas encore tweeté).

Mots-clés :