Une invasion de mort-vivants à Caen dans God Bless Zombie.
Une invasion de mort-vivants à Caen dans God Bless Zombie. - Paul Germain

Le pire est toujours certain et mieux vaut se préparer en conséquence. Le géant du commerce en ligne Amazon a inclus l’éventualité d’une attaque de zombies dans ses conditions de service. Une mise à jour repérée notamment par The Guardian jeudi

Les conditions de service précisent que Lumberyard, un moteur graphique gratuit destiné aux développeurs de jeux vidéo, ne doit pas être utilisé avec des drones ni des équipements médicaux, nucléaires ou militaires. Mais ces règles prévoient une exception étonnante.

La clause 57.10 indique en effet que « cette restriction ne s’applique pas dans le cas de l’occurrence (certifiée par le Centre de contrôle des pathologies des Etats-Unis ou son successeur) d’une infection virale, transmise par des piqûres ou par le contact avec des fluides corporels, provoquant la réanimation de cadavres humains qui chercheraient à consommer de la chair humaine, du sang, du cerveau ou des tissus nerveux, et susceptible d’entraîner la chute de la civilisation ». Une description détaillée qui évoque les attaques de zombies mises en scène dans de nombreux films et séries télévisées.

L’entreprise pense-t-elle qu’un moteur graphique pour jeux vidéo pourrait être utile en cas d’invasion de morts-vivants ?

Mots-clés :