Ohood Al Roumi a été nommée ministre du Bonheur aux Emirats arabes unis.
Ohood Al Roumi a été nommée ministre du Bonheur aux Emirats arabes unis. - Uncredited/AP/SIPA

Après le Bhoutan, connu pour sa philosophie économique basée sur le « Bonheur national brut », les Emirats arabes unis sont allés plus loin en créant… un ministère du Bonheur. Il sera dirigé par Ohood Al Roumi, ancienne directrice générale de la présidence du Conseil des ministres.

Huit nouveaux ministres, dont cinq femmes

« Le bonheur n’est pas seulement un vœu pieux dans notre pays. Il y aura des plans, des projets, des programmes et des indicateurs. Cela fera partie du travail de tous les ministères », a affirmé sur Twitter le Premier ministre des Emirats, Cheikh Mohammed ben Rached Al-Maktoum.

La riche fédération pétrolière du Golfe ne s’est pas arrêtée là, en nommant, à la faveur d’un remaniement gouvernemental, huit nouveaux ministres, dont cinq femmes. Une révolution.

>> A lire aussi: «J’ai été la directrice du bonheur de la Sécurité sociale belge»

Un ministère de la Tolérance et un de la Jeunesse

Parmi elles, Loubna al-Qassimi, ancienne ministre de la Coopération internationale et du Développement, devient ministre d’Etat à la Tolérance.

De son côté, une jeune diplômée âgée de 22 ans seulement, Shamma AlMazrui, a été désignée ministre d’Etat aux Affaires de la Jeunesse.

Mots-clés :