Le visage d'une «chèvre diabolique» serait apparue sur un selfie.
Le visage d'une «chèvre diabolique» serait apparue sur un selfie. - Twitter/dailymail

La plus hantée des maisons britanniques est désormais à vendre. Sa propriétaire affirme avoir été traumatisée, à plusieurs reprises, par un fantôme satanique, rapporte le Mirror. Lorsque Vanessa Mitchell emménage dans cette maison de l’Essex, en 2004, elle ne connaît rien de son passé.

La propriété, surnommée « The Cage », est une ancienne prison médiévale britannique. C’est là que 8 femmes auraient perdu la vie, dans l’une des plus célèbres chasses aux sorcières au XVIe siècle, rappelle The Mirror. La femme de 46 ans est restée pendant 11 ans dans cette maison. Elle affirme pourtant avoir aperçu à plusieurs reprises des figures fantomatiques, et avoir une fois été poussée sur le sol alors qu’elle était enceinte.

« Je suis persuadée que la maison est maudite »

« C’était absolument terrifiant. Je me souviens d’avoir été projetée au sol par une force. Quand je me suis retrouvé par terre, j’étais sous le choc », explique-t-elle au quotidien britannique. « Je vends la maison maintenant car la situation s’aggrave. Nous avons récolté des preuves des esprits torturés qui vivent à l’intérieur ».

« Je suis persuadée que la maison est maudite. J’ai vécu ici plusieurs années mais voir une sombre figure se tenir entre moi et le lit de mon fils a été de trop ». Sa dernière photo d’« une chèvre diabolique » l’aurait poussée à mettre en vente la maison. Avec une telle publicité, il sera probablement difficile de trouver preneur.

Mots-clés :