Des soldats suisses à Davos en 2013 (illustration).
Des soldats suisses à Davos en 2013 (illustration). - Michel Euler/AP/SIPA

Douze soldats suisses affectés à la sécurité du Forum économique mondial de Davos tuaient le temps et l'ennui en fumant du cannabis ou en sniffant de la cocaïne. Ils ont été mis au rencart par leur hiérarchie.

Le porte-parole de l'armée suisse, Stefan Hofer, cité vendredi par l'agence de presse ATS, a indiqué que cinq des 12 soldats dilettantes avaient consommé les deux drogues et que l'un d'eux avait en sa possession trois grammes de cocaïne. Les contrôles, déclenchés à la suite d'une dénonciation, ont été effectués mardi à l'aide de chiens dans un bataillon d'infanterie de montagne en provenance des régions méridionales du Tessin et des Grisons.

Le porte-parole a précisé que les cinq soldats ayant pris de la cocaïne ont été renvoyés chez eux dans l'attente de mesures disciplinaires pour 4 d'entre eux, et de poursuites judiciaires pour le 5e trouvé en possession de la cocaïne. Les 7 autres ont été mis aux arrêts sur place à Davos. La sécurité du Forum mondial de l'économie est assurée par 4.500 militaires au total.

Mots-clés :