Barack Obama, entouré de ses filles Malia (d) et Sasha (g), le 25 novembre 2015, à Washington DC
Barack Obama, entouré de ses filles Malia (d) et Sasha (g), le 25 novembre 2015, à Washington DC - NICHOLAS KAMM AFP

Et il passait pour le plus intelligent des frères. Au fond du trou dans les sondages, l’ancien favori républicain, Jeb Bush, n’a pas arrangé son cas mardi, appelant par erreur la fille aînée du président américain « Malala » Obama, au lieu de Malia.

Bush a d’abord endormi tout le monde avec son discours organisé par le Conseil des relations étrangères. C’est lors de la séance de questions/réponses qu’il commet ce lapsus. Il raconte que la Chine a très mal pris que Michelle Obama ne se rende pas à un sommet international organisé à Palm Springs. « Peut-être qu’elle était trop occupée par les devoirs de Malala », qui, à l’américaine, sonne plutôt « Malayla ».

Apparemment, c'est la seconde fois que cela lui arrive en deux semaines. Peut-être a-t-il confondu son prénom avec celui de la jeune Pakistanaise Malala Yousafzai, Nobel de la Paix en 2014 ? Alors que tout Twitter se moque de lui, une chose est sûre : ce n’est pas avec ce nouveau faux pas que Jeb Bush va dépasser les 5 % dans les sondages.

Mots-clés :