Illustration main de Bébé.
Illustration main de Bébé. - Future/REX Shutterstock/SIPA

Etre mariée à un sapeur-pompier volontaire peut avoir un intérêt insoupçonné. Ce samedi à Villargondran-en-Maurienne (Savoie), un père de famille a aidé sa femme à accoucher dans leur maison, sur le canapé familial, rapporte France Bleu Pays de Savoie.

​François et Lydie n’avaient pourtant pas prévu la naissance de leur troisième enfant à domicile. L’accouchement n’était pas prévu avant le 12 janvier, mais quand, vers trois heures du matin, Lydie a commencé à sentir ses premières contractions, tout est allé très vite. « J’ai senti que le bébé arrivait », a-t-elle confié. Son mari se dépêche d’aller chercher la voiture mais c’est peine perdue.

« On voyait la tête du bébé, c’était trop tard pour la maternité »

Installée sur le canapé du salon, son épouse est déjà en plein travail. François comprend alors que c’est lui qui va devoir l’accoucher. « On voyait la tête du bébé, c’était trop tard pour la maternité », a-t-il raconté à la radio. Il avait bien été formé aux accouchements dans le cadre de sa mission de pompier volontaire, mais dans les faits, il n’avait jamais eu à en pratiquer.

Le jeune papa s’en est tiré avec brio puisqu’il a réussi à enlever avec beaucoup de précautions le cordon ombilical enroulé autour du cou de son fils, avant de le poser contre le buste de sa mère. Tout s’est donc passé à merveille durant cet accouchement express qui n’a duré que quatre minutes. « Dès que j’ai entendu qu’il pleurait, j’étais soulagée », se remémore Lydie.

Le petit Livio, 3,5 kg et 52 centimètres, a ensuite été conduit à l’hôpital avec sa mère par les pompiers.

Mots-clés :