Un serveur de bar place des Terreaux de Lyon, le13 avril 2011. CYRIL VILLEMAIN/20 MINUTES
Un serveur de bar place des Terreaux de Lyon, le13 avril 2011. CYRIL VILLEMAIN/20 MINUTES - C. VILLEMAIN/20 MINUTES

Nous sommes quatre fois plus susceptibles de finir le repas avec un dessert si le serveur ou la serveuse du restaurant où nous mangeons est en surpoids. Idem côté boissons, puisque nous en commandons 17 % plus, dans cette situation. C’est le constat étonnant de l’étude menée par des chercheurs de l’université Cornell, à New York, et de celle de Iena, en Allemagne, rapporte The Daily Mail.

Le surpoids devient « une norme sociale »

Pour réaliser cette étude, les universitaires ont observé les comportements alimentaires de 500 clients et leurs serveurs, dans 60 restaurants différents et ont calculé l’indice de masse corporelle (IMC) de chaque serveur et de chaque client, sur un panel de 18 corps différents pour chaque sexe.

>> Lire aussi : Régime : Il était plus facile de perdre du poids en 1980, selon une étude

« Les clients commandent plus de plats de manière significative lorsqu’ils sont servis par des serveurs avec un indice de masse corporelle élevé, en comparaison avec ceux qui ont un indice de masse corporelle faible », constatent les scientifiques. D’après eux, le poids plus élevé du personnel établit « une norme sociale », qui incite inconsciemment les clients à manger plus de plats.

>> Lire aussi : Sexualité : Taille et poids influencent le nombre de partenaires

Cette étude vient relever une fois de plus l’importance du contexte dans lequel nous nous alimentons. En effet, rappellent les chercheurs, il a déjà été établi qu’un fond de musique jazz ou le type de vaisselle dans lequel nous mangeons pouvait, à l’inverse, réduire notre appétit.

Mots-clés :