Une photo du lion Cecil, mâle dominant d'un parc au Zimbabwe abattu par un chasseur américain.
Une photo du lion Cecil, mâle dominant d'un parc au Zimbabwe abattu par un chasseur américain. - AFP

« Gagnez un lion ! » C’est le lot un peu particulier que met en avant sur son site, le Bubye Valley Conservancy, au Zimbabwe, dans le cadre d’une loterie ayant pour objectif… de financer la recherche scientifique sur le félidé. Pas moins de 100 tickets au tarif de 1.500 dollars sont mis en vente pour l’occasion, rapporte SkyNews.

Concrètement, le gagnant de la loterie bénéficiera d’un safari de 18 jours, dans ce parc sauvage du Zimbabwe, où il pourra traquer le roi des animaux. Et en obtenir un, en guise de trophée de chasse. Toutefois, précise l’organisme, le gagnant aura le choix de tuer le lion ou de le laisser en vie, et l’argent sera alors versé à la recherche.

L’université d’Oxford dans l’embarras

Plus de six mois après qu’un dentiste américain a abattu le lion Cecil, créant un tollé dans le monde entier, l’initiative n’a pas manqué de choquer les défenseurs des animaux, qui sont immédiatement montés au créneau. Une situation particulièrement embarrassante pour l’unité de recherche et de conservation de la faune de l’université d’Oxford (WildCRU), qui a travaillé avec le Bubye Valley Conservancy et avait fait part de son indignation après la mort du félin dans le parc national Hwange, le 1er juillet 2015.

>> Voir aussi : VIDEO. Pourquoi la mort de Cecil le lion émeut autant les internautes ?

D’autant que l’unité des chercheurs d’Oxford avait récolté plusieurs centaines de milliers d'euros, après un appel aux dons pour « révolutionner » la protection des félins. Le directeur et fondateur du Wild CRU, David Macdonald a réagi auprès du Daily Mail, précisant : « cette initiative n’a rien à faire avec moi […] ». Le professeur a également souligné qu’il ne voudrait pas « accepter des fonds pour [mon] unité de recherche basés sur une chasse au lion ».

Certaines associations comme l’organisme LionAid, « choqué et consterné » par le gain de cette loterie, ont appelé l’université d’Oxford à se dissocier de celle-ci.

 

>> Voir aussi : VIDEO. Cecil, le plus célèbre lion du Zimbabwe, a été tué par un chasseur

Le gagnant sera désigné le 5 février prochain, au salon commercial du Safari Club International, à Las Vegas, aux Etats-Unis.

Mots-clés :