Tom Jefferson s'est vu traiter de « chimpanzé » et de « nègre » avant que l'individu se mette à imiter le cri du singe.
Tom Jefferson s'est vu traiter de « chimpanzé » et de « nègre » avant que l'individu se mette à imiter le cri du singe. - Capture d'écran / Youtube

C’était peut-être la meilleure réponse à apporter : rester de marbre face aux insultes racistes et continuer à filmer… Le cameraman Tom Jefferson filmait une manifestation contre un projet d’exploitation de gaz de schiste jugé trop près d’une école, à Mars, en Pennsylvanie.

Jusqu’à imiter le cri du singe…

Tout se passait bien jusqu’à ce qu’un homme débarque sur le lieu du sit-in, s’en prenne aux manifestants puis desserve un flot d’insultes racistes à l’encontre de Tom Jefferson, rapporte le Huffington Post. Ce dernier s’est vu traiter de « chimpanzé » et de « nègre » avant que l’individu se mette à imiter le cri du singe.

Tom Jefferson a fait preuve d’un sang-froid remarquable et a continué à filmer sans jamais prononcer un mot. Publiée sur Youtube, sa vidéo laisse à voir l’une des facettes du racisme aux Etats-Unis.

Mots-clés :