Illustration d'un ours noir.
Illustration d'un ours noir. - SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Considérant les températures clémentes observées ces derniers jours, l’information pourrait faire sourire. Il s’avère pourtant que l’hiver sera rude, selon les ours noirs du zoo de Thoiry (Yvelines).

Pour preuve, ces derniers ont déjà creusé leur tanière. Pire, cette année, les plantigrades venus d’Amérique du Nord ont choisi de creuser plus profondément que l’année passée. Un signe qui ne trompe pas pour les hommes qui les entourent. Spectateurs habitués du rituel d’hibernation, les soigneurs du parc animalier des Yvelines assurent effectivement que plus la tanière est profonde, plus l’hiver sera rude, voire « polaire ».

« Mes nounours m’ont annoncé une vague de froid »

« Un tiers des ours "roupillent" déjà. Ils ne sont même pas sortis ce week-end malgré les températures très clémentes », indique de son côté Paul de la Panouse, le fondateur du parc de Thoiry, à BFMTV.

Et, selon lui, ces baromètres à poils noirs ne se trompent jamais. « Quand il y a eu la tempête de 1999, aucun animal n’a été blessé. (..) Et durant l’hiver 2010-2011, ça n’avait pas raté. Une vague de froid a touché la France en novembre-décembre et 15 jours avant, les ours avaient creusé leurs terriers », se souvient Paul de la Panouse. « Je laisse les météorologistes humains faire leurs prévisions, mais mes nounours m’ont annoncé une vague de froid », précise-t-il à BFMTV.

Mots-clés :