Un monde gangrené par les armes. C’est la vision de l’humoriste québécoise Virginie Fortin et de l’auteur-compositeur-interprète Jean-Sébastien Houle qui viennent de publier le clip « Gun bless America ».

Les armes, parties intégrantes du quotidien

Faisant référence au titre de l’hymne patriotique (« God Bless America »), au travers de cette chanson, le duo dénonce l’industrie des armes à feu, omniprésentes chez leurs voisins américains rapporte Le Huffington Post. Des armes présentes dans les mains de tous, des plus jeunes aux plus âgés, mais également dans les situations de la vie courante (sous la douche, dans son lit, en s’amusant, en prenant une photo, en téléphonant…). Le refrain va même plus loin dans l’ironie, annonçant : « J’ai besoin d’une arme, au cas où quelqu’un en aurait une ». « Tu as besoin d’un flingue car les voyous en portent toujours un sur eux. »


 

>> A lire aussi : Etats-Unis : Pourquoi malgré la succession de drames, la législation sur les armes ne change pas

Plus sérieux, le site spécialement créé pour la promotion du clip rappelle : « Dans les 280 premiers jours de 2015, il y a eu 266 fusillades de masse aux États-Unis. Plus de 40 000 incidents impliquant une arme à feu. Plus de 2500 enfants blessés ou tués. 10 154 morts. Mais pas d’inquiétude, tout va bien. Que l’arme bénisse l’Amérique. » De quoi faire réfléchir ceux qui plaident pour la détention d’armes à feu.