Un robot Pepper.
Un robot Pepper. - Shizuo Kambayashi/AP/SIPA

Pepper est un robot intelligent «attachant et bienveillant», qui parle et «sait reconnaître vos émotions», indique le site de son constructeur, Aldebaran. Le fabricant précise cependant que les utilisateurs ne doivent pas essayer d'avoir des relations sexuelles avec le robot humanoïde, ce qui suscite depuis quelques jours des réactions amusées des internautes japonais.

C'est la perplexité qui l'emporte sur de nombreux sites nippons, qui cherchent à percer le mystère de la charte d'utilisation du robot, commercialisé au Japon par le géant de la téléphonie Softbank. Le texte, retweeté à l'infini, précise ainsi que «le propriétaire ne doit pas entreprendre d'acte sexuel ni aucun autre comportement indécent» avec la machine.

L'utilisateur qui aura déboursé 1.600 dollars pour le le robot blanc de 1,20m, monté sur des roulettes et équipé d'une tablette sur la poitrine, ne peut pas non plus faire s'aventurer Pepper à l'extérieur, ni à s'en servir pour causer du tort à des êtres humains.

>> A lire aussi: On a visité l’hôtel entièrement géré par des robots

SoftBank prévient que des actes lubriques pourraient entraîner des sanctions, sans préciser à quoi s'exposent les contrevenants. Ni comment leurs agissements pourraient éclater au grand jour. Un porte-parole de la société a également spécifié qu'il était interdit de modifier les caractéristiques du robot pour lui donner une voix aguicheuse.

Mots-clés :