Un pigeon de centre-ville (illustration).
Un pigeon de centre-ville (illustration). - Paul Brown / Rex Features

Au Costa Rica, les pigeons ont visiblement des têtes de mules. Mardi, la police pénitentiaire a réussi à capturer un oiseau transportant de la drogue dans les environs du centre pénitentiaire de La Réforme, à San Rafael de Alajuela, a annoncé sur Facebook le ministère de la Justice et de la Paix.

Esta tarde miembros de la Policía Penitenciaria lograron capturar esta paloma en los alrededores del Centro…

Posted by Ministerio de Justicia y Paz on mardi 11 août 2015

Un petit sac était attaché au niveau de son ventre. A l’intérieur, 14 grammes de cocaïne et 14 grammes de marijuana. Une interpellation qui a fait rire une partie des réseaux sociaux, souligne le site du Tico Times. A l’image de cet utilisateur de Twitter, qui a écrit que les pigeons menaçaient d’envahir San José, la capitale du pays, si leur camarade #NarcoPaloma n’était pas libéré.

 

 

Ce n’est pas la première fois que des pigeons sont utilisés par les détenus pour transporter de la drogue. Des cas similaires ont été recensés ces dernières années un peu partout en Amérique du Sud (Argentine, Brésil, Colombie), mais aussi en Bosnie.

Mots-clés :